Villa de Leyva, douceur de vivre

Un petit village colonial parfaitement restauré au milieu des montagnes, c’est l’endroit parfait pour apprécier la douceur de vie colombienne avant notre visite de Bogotá, la capitale et notre changement de continent.

Mais avant tout voici le sommaire de cet article :

Toujours accompagnés de nos deux compagnons Laura et Raph, nous prenons trois transports successifs de Monguí pour atteindre ce petit village. Nous avions réservé deux chambres dans une petite maison transformée en Guesthouse. Le lieu est très agréable, parfait pour passer quelques jours au calme et préparer notre long transfert de continent. Après l’achat de quelques ingrédients, on se prépare un bon repas, gratiné de légumes, arepas, salade de fruits, jus frais, etc.

Astuce transport : De Monguí à Villa de Leyva, il faut d'abord rejoindre Sogamaso, 45 min, 4 300 COP, puis aller à Tunja, 2h, 8 500 COP puis aller à Villa de Leyva, 1h, 7 500 COP. Les transferts ne nous ont pas pris plus de 15min.

La casa Terracota

Après une matinée en douceur nous partons à pied visiter une maison entièrement construite en terre par un artiste local, la casa Terracota. Sans en attendre grand chose, nous tombons sous le charme de cette immense maison toute en courbes ocres. Chaque pièce, chaque détail est une oeuvre d’art, en terre, en bois, en fer forgé ou en céramique ! C’est presque un labyrinthe où l’on prend un grand plaisir à s’y perdre et à tester chaque fauteuil arrondi.

Astuce visite : La visite de la casa Terracota coûte 10 000 COP.

Un village qui vaut le coup d'oeil

Après avoir dit au revoir à nos deux amis Laura et Raph qui partent vers l’Equateur, nous resterons quelques jours à profiter de l’ambiance tranquille du village. Nous alternons entre préparation de vols et tour dans cette petite ville magnifique.

D’un plan très simple avec une immense place en son centre ( la plus grande de Colombie quand même), elle se compose de petites maisons blanches avec fenêtres, balcons, portes en bois peint et travaillé. Des coulées de fleurs embaument les rues pavées d’un doux parfum. Il n’y a presque pas voiture ce qui rend les promenades encore plus agréables.

Nous profitons des bières pressions du bar BBC à l’angle de la grande place ainsi que de quelques bons restos dont un vrai italien et d’ El Chepa, enseigne aux plats traditionnels savoureux.

Il est possible de faire plusieurs expéditions dans les environs en louant des vélos par exemple. Il y a de nombreux sites archéologiques à deux pas mais avec le départ qui approche nous n’avons pas fait grand chose d’autre que profiter de la douceur du village.

L'article vous a plu ? Partagez-le ;)

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *