Phong Nha, entre grotte et rizières

Après la cité impériale de Hué et avant de fêter Noël à Hanoï nous décidons, avec notre amie Alizée, de nous rendre à Phong Nha, parc naturel comptant pas moins de 300 grottes, inscrit au patrimoine naturel de l’UNESCO et également connu pour ses belles vallées couvertes de rizières.

Mais avant tout voici le sommaire de cet article :

La grotte de Phong Nha

Tôt ce matin, nous attendons notre pick-up à notre auberge de Hué pour rejoindre la petite ville de Phong Nha, construite au pied du parc naturel du même nom. Il y a 5 h de route et nous les faisons dans un transport « touristique » de la compagnie Sinh Tourist. Il s’agit en fait d’un petit bus avec un guide pour les gens qui font l’aller-retour dans la journée afin de visiter une grotte et repartir. 10h de route pour une grotte, ils sont courageux ! Nous ne faisons que l’aller avec eux en ayant droit à quelques explications au cours du trajet. En effet, nous traversons l’ancienne DMZ, zone démilitarisée entre le nord et le sud du pays lors de la guerre du Vietnam contre les américains. Nous franchissons l’unique pont qui les reliait. Finalement pas grand-chose de transcendant à cet endroit mais c’était intéressant de le savoir

Astuce transport : Le trajet Hué-Phong Nha opéré par la compagnie Sinh Tourist coûte 179 000 VND, dure 5h et part à 7h du matin.

Nous arrivons vers midi et rejoignons notre guesthouse excentrée du centre de cette petite ville (qui se résume à une très longue rue !). Nous avons fait un super choix, la guesthouse est fraîchement rénovée avec des chambres toutes équipées et une immense piscine au soleil dans un beau jardin ! Nous n’avons pas vraiment le temps d’en profiter, notre temps est pour une fois compté car nous souhaitons visiter une des plus célèbres grottes du parc qui lui a donné son nom : la grotte de Phong Nha.

Astuce logement : La Tuan Garden House propose des chambres triples avec sdb privée pour 234 000 VND. Un diner family organisé tous les soirs coûte 80 000 VND.

Après un bon Banh mi, le sandwich vietnamien, nous rejoignons l’embarcadère pour la grotte, celle-ci n’étant accessible que par bateau. Le prix du bateau étant fixe et pouvant accueillir jusqu’à 12 personnes nous attendons quelques acolytes. Finalement après une petite demi-heure c’est à 6 que nous partirons à la découverte de la grotte.

Astuce visite : Le coût de la visite de la grotte Phong Nha est un peu particulier. L’entrée de la grotte coûte 120 000 VND par personne et le transport de 12 personnes coûte 360 000 VND, peu importe le nombre de passagers, c’est aux touristes de s’organiser.

Sur un bateau pétaradant nous profitons des paysages qu’offre la balade sur la rivière jusqu’à la grotte, nous retrouvons la dentelle des pics karstiques qui explique la présence de nombreuses cavités à explorer. Nous croisons quelques villages au bord de l’eau, perdus au milieu d’une nature foisonnante, pour Alizée c’est un vrai coup de cœur.

Le moteur est coupé, nous pénétrons silencieusement dans les entrailles de la terre. Bien mise en lumière nous profitons de ce joli spectacle souterrain. Nous sommes ensuite débarqués sur une petite plage pour continuer l’exploration à pied dans cet énorme volume karstique. La dernière « salle » nous séduit particulièrement, toute en hauteur et longueur, nous avons l’impression d’être dans la nef d’une immense cathédrale gothique. Pour finir, une petite remontée au milieu des stalactites et stalagmites et nous débouchons à l’air libre pour rejoindre notre bateau.

Nous rentrons tranquillement à notre auberge pour profiter de la piscine et d’un très bon Diner Family avec les autres touristes sur place.

Une balade à bicyclette

Ce matin, les avis sont partagés, Micka voudrait partir en scooter faire « la loop » de 50 kilomètres pour découvrir la Paradise Cave et la Dark Cave. Alizée préférerait plutôt une balade à vélo dans cette belle nature et Elo, fatiguée, n’a pas envie de bouger. Le gérant de l’hôtel nous dit que depuis l’année dernière les policiers sont à l’affût et verbalisent les touristes (on n’est pas vraiment en règle car il faudrait un permis moto). Elo reste donc au bord de la piscine et Micka se rabat sur l’option vélo avec Alizée, c’est parti pour un petit tour dans la vallée de Bong Lai à l’est de la ville.

Nous empruntons les vélos de notre auberge et longeons la rivière sur un petit chemin de terre au milieu des maisons traditionnelles, des bonjours des enfants et des sourire des parents, bien agréable ! Arrivés à la route principale, on la traverse pour pénétrer dans la vallée de Bong Lai à proprement parlé qui forme une boucle de 8km avec un chemin de chaque coté de la petite rivière. Au début ça monte sec, Alizée doit me détester pour cet itinéraire mais si ça monte à l’aller, en toute logique au retour ça descendra… Le paysage s’alterne entre petits villages, forêts et grandes rizières.

Nous arrivons finalement au fond de la vallée au village plutôt désert de Bong Lai. Sur la route principale 3 petites filles se ruent sur le vélo d’Alizée pour lui prendre sa bouteille d’eau ?!? On comprend qu’elle ne rigole pas trop avant qu’une grand-mère du village leur demande sévèrement de nous la rendre. Euh, on n’a pas vraiment compris ce qui c’est passé, on remercie et on fait demi-tour. Etrange réaction d’enfants qui ne sont jamais présentés comme hostiles depuis notre arrivée en Asie, heureusement c’est bien la seule exception comme nous le confirmera la suite de notre voyage ! Nous traversons la rivière par un grand pont suspendu, balcon parfait pour assister à la baignade des buffles.

Nous redescendons la vallée par un chemin plus sauvage encore pour rejoindre la route principale. De là nous filons jusqu’à la ville où nous retrouvons Elo pour un plouf dans la piscine et un billard histoire de se détendre avant le bus de nuit pour Hanoï qui nous attend.

Il y a des dizaines de grottes à visiter à Phong Nha, il est même possible d’aller camper dans certaines. Notre séjour alternant grotte et balade en vélo fut parfait avant de rejoindre la capitale dynamique pour y fêter Noël !

L'article vous a plu ? Partagez-le ;)

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *