Ayutthaya, l’ancienne cité royale

Nous partons à la découverte d’Ayutthaya, l’ancienne capitale du royaume de Siam, l’actuelle Thaïlande. Avant son pillage et sa destruction par les birmans en 1767, il s’agissait d’une ville prestigieuse à l’architecture incroyable. Aujourd’hui, il reste de nombreuses ruines à visiter alors nous en profitons !

Mais avant tout voici le sommaire de cet article :

Premier train asiatique

Nouveau moyen de transport pour nous, le train ! Apparemment les trajets en train sont monnaie courante ici mais ce n’était vraiment pas le cas en Amérique du sud, c’est parti pour un tour. Nous embarquons à la gare principale de Bangkok pour un peu moins de 2h, ce n’est pas vraiment le grand luxe, nous sommes en 3ème classe. En gros c’est un peu le transport en commun niveau train, quelques heures ça va, une nuit on évitera !

Astuce transport : Le train Bangkok-Ayutthaya en classe économique coûte 16 Baths.

Le trajet passe vite, il n’y a quasiment pas d’interruption d’urbanisation de Bangkok à Ayutthaya, c’est assez impressionnant, quartiers pavillonnaires, énormes chantiers, industries et quelques champs se succèdent au rythme tranquille de notre machine. Le train, c’est hyper romantique et ça fait vraiment voyage (pour Micka) en tout cas ce qui est sur c’est que ça amène à la contemplation.

Arrivés sur place, nous rejoignons une auberge repérée sur booking mais il n’y a plus place. Le gérant nous envoie vers une seconde que nous avions également pré sélectionné. Par contre impossible de négocier, nous n’avons clairement pas la bonne stratégie. Soit nous prendrons par booking soit nous ferons du porte à porte, à voir pour la suite !

L’auberge que l’on nous a recommandé s’avère super bien : grande chambre, hôtesse exceptionnelle aux petits soins et surtout hyper bien placée ! Non n’avons même pas besoin de louer des vélos les principaux temples sont accessibles à pied.

Astuce logement : La Guesthouse Siriwal propose des chambres doubles, sdb partagée, bananes et eau à disposition pour 350 Baths la nuit.

Wat Mahathat (tête arbre)

Après un délicieux plat de noodles nous partons direction notre premier site archéologique, le Wat Mahathat, c’est surement le plus connu avec la tête de Bouddha prise dans les racines d’un figuier étrangleur.

En recherchant des infos sur les sites d’Ayutthaya, nous pensions que tous étaient situés dans un immense parc, mais pas du tout, ils sont au milieu de la ville. C’est hyper pratique car tout est accessible mais c’est moins calme que prévu. De plus chaque temple important coûte 50 Baths, cependant si les moyens manquent il est toujours possible d’en faire le tour sans rentrer dedans et de prendre de belle photo. Nous même nous en faisions le tour avant de décider si nous allions le visiter.

Astuce visite : Les 6 temples les plus importants coûtent chacun 50 Baths. Pour les plus accros il y a un billet global pour ces 6 temples à 220 Baths. Sinon il y a une flopée de sites et temples gratuits répartis dans toute la ville.

Nous atteignons donc vers 15h30 notre premier site et il s’avère que c’est l’heure parfaite, belle lumière et pas grand monde sur place. Étant le temple le plus célèbre tout le monde doit le faire en premier. Parfait donc pour découvrir ces ruines qui nous impressionnent. En passant devant le gardien nous assistons à une scène mythique qui nous fait exploser de rire. En effet, sur tout le chemin pour venir au site nous débattions tous les deux sur le respect à avoir de la culture et des coutumes du pays visité. Nous arrivons donc devant ce gardien thaï en même temps qu’un groupe de jeunes chinois. À coté du gardien se prélasse au soleil un chien qui n’a rien demandé à personne. Et là, à l’arrivée des chinois, le gardien se lève avec un grand sourire, pointe du doigt le chien pour le montrer aux chinois et se met à lancer des « barbecue, barbecue, barbecue » et éclate de rire, fier de sa blague. Les chinois rigolent aussi, clairement gênés de l’action, nous, on en peut plus, bref, bel exemple du respect de la culture de l’autre !

Nous sommes novice en architecture asiatique et thaï du coup c’est « wahouuu tu as vu ça ! Et ça?! Et ça t’as vu Elo, whaoooouuu, c’est trop stylé ! Et comme ça tient à ton avis ?! » Bon peut être que d’ici quelques mois ce ne sera pas la même mais là, on adore ! Le temple est quand même bien détruit mais il reste de beaux Chenti (sorte de construction en forme de cloche) encore debout, dont certains penchent dangereusement ! Mais comment c’est possible que ce soit aussi bancal, grande question en suspend.

Nous arrivons à la fameuse tête prise dans l’arbre. C’est vrai que c’est plutôt esthétique mais on s’attendait à un arbre énorme au milieu d’une forêt et … c’est pas vraiment ça. Nous faisons notre photo souvenir et nous retournons nous extasier devant les empilements de brique à moitié effondrés du reste du site.

Après ce premier temple, il est trop tard pour en faire un autre alors nous nous promenons dans le grand parc au centre de la ville. Quand le soleil commence à tomber nous prenons position à l’arrière du Wat Phra Si Sanphet pour admirer son coucher flamboyant. Un moment magique il faut l’avouer !

La journée se terminera au night market à prendre tout ce qui nous fait saliver avant d’aller déguster nos victuailles dans l’ambiance posée de notre guesthouse. Voici des petits exemples de ce que l’on peut trouver sur les night market de Thaïlande !

Wat Phra Si Sanphet

Réveil en douceur et matinée tranquille avant de rejoindre le site du Wat Phra Si Sanphet. Mieux conservé que le précédent et sur un site plus vaste, il nous séduit encore plus. Les constructions centrales sont toujours debout et se prêtent bien à la photographie noir et blanc. On y passe un bon moment à s’y promener et à contempler ces restes du passé assis dans l’herbe.

Le bouddha couché Lokayasutharam

Nous prenons la route du temple Wat Chai watthanaram situé sur l’autre rive d’où nous voulions admirer le coucher de soleil. Sur la route nous passons par le fameux bouddha couché. Bon après celui du Wat Pho à Bangkok ce n’est pas le grand whaou, mais nous passions par là et c’est gratuit alors pourquoi ne pas en profiter !

Nous continuons vers le fleuve, au début pas si mal, la balade devient moins agréable le long de la grosse route, peu de personnes doivent faire ce chemin à pied, plus adapté au tuk-tuk ou encore au vélo.

Wat Chai watthanaram

Nous y arrivons enfin et c’est une belle surprise. Très bien conservé et face au fleuve, il est énorme. Après un bon tour des ruines nous allons contempler le coucher du soleil depuis la rive. Vraiment magnifique le moment est parfait, on adore. Les couchers de soleil d’Asie sont rouges flamboyants avec des ciels dégagés, c’est spectaculaire.

Nous avons quand même une heure de marche jusqu’à notre guesthouse et il fait maintenant presque nuit alors nous nous rabattons sur le tuk tuk, cependant hors de question de payer une blinde. D’entrée de file le chauffeur nous annonce 150 Baths, on lui dit que 50 c’est notre max. Il refuse et revient en nous disant 100, on lui dit aller va pour 60. Il refuse puis au bout de 10 min il revient et nous dit avec nonchalance que c’est ok. Vu l’attitude de notre chauffeur cela nous confirme que nous avons bien négocié notre transport, une petite victoire pour nous !

Nous retournons au night market pour finir la soirée en douceur. Demain nous rebroussons chemin vers Bangkok car Micka a bien mal à une dent depuis quelques jours, il veut aller voir un dentiste. Finalement il s’avérera qu’il s’agissait seulement d’une inflammation de la gencive donc pas grand chose et tant mieux ! Nous resterons une petite journée à Bangkok avant de prendre un bus de nuit direction le Laos. Un bref séjour en Thaïlande qui nous a donné un super avant goût.

L'article vous a plu ? Partagez-le ;)

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *